top of page
Rechercher
  • monicasemedo6

Comment le Cabo Verde s'engage à renforcer les capacités de ses communautés les plus vulnérables

ACRIDES

Le Cabo Verde s'est fixé comme priorité d'éradiquer la pauvreté d'ici 2026. Le gouvernement a mis à l'essai un programme social visant à assurer un revenu minimum avec le soutien de l'UE. 40 % de la population vulnérable a moins de 15 ans et 70 % sont des mères célibataires.


Au cours de ma mission dans le pays en mars, j'ai eu l'occasion d'échanger avec différentes organisations et autorités travaillant sur les droits et la prise en charge des plus démunis, comme les femmes et les filles, les enfants et les personnes handicapées.


L'une des principales organisations travaillant à la protection des enfants contre l'exploitation sexuelle est l'ACRIDES (Association pour les enfants défavorisés). Parmi les nombreux services qu'elle propose, elle offre des "salles d'écoute", un espace où les victimes peuvent parler et trouver conseil avant les procédures judiciaires.



Il est nécessaire de réduire le nombre d'enfants dans les rues et de garantir leur éducation, ce qui est l'un des principaux objectifs de l'ICCA, l'Instituto Caboverdiano da Criança e do Adolescente (Institut Caboverdien de l'enfance et de l'adolescence). La mission de l'ICCA est de promouvoir la protection des droits des enfants et des adolescents dans tout le pays, quelle que soit leur nationalité.


J'ai également eu une rencontre très inspirante avec Marisa Carvalho et l'Institut pour l'égalité et l'équité des genres au Cap-Vert (ICIEG) où elle a expliqué qu'il s'agit d'un espace d'intégration et d'articulation horizontale des mesures sectorielles du gouvernement relatives à la question de l'égalité des sexes.


J'ai également eu l'occasion de rencontrer le ministre d'État chargé de la famille, de l'inclusion et du développement social, Elisio Freire. Nous avons discuté des questions de coopération entre le Cabo Verde, l'UE et le Luxembourg, en ce qui concerne l'égalité des sexes et la protection sociale.


Le ministère travaille en étroite collaboration avec l'association Colmeia, qui protège les droits des enfants ayant des besoins particuliers et de leurs familles. Les personnes handicapées ont besoin de plus que l'accès aux soins de santé et la loi ne couvre pas, par exemple, les assistants spéciaux, ce qui nécessite davantage de ressources financières.


Freire travaille également avec la Commission nationale des droits de l'homme et de la citoyenneté (CNDHC), qui promeut la défense des droits de l'homme et surveille la mise en œuvre du plan national des droits de l'homme au Cabo Verde. La CNDHC fait office d'organe de coordination et de consultation pour la formulation et la mise en œuvre de la politique nationale en matière de droits de l'homme et de droit humanitaire.

Finalement j'ai rencontré les responsables d'une association pour les droits des personnes LGBTI-Praia et le président du Comité Paralympique du Cap-Vert. Le pays participera aux prochains Jeux Paralympiques de Paris 2024 avec 4 athlètes. Bonne chance au Cap-Vert !






23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page